Un musée pour tous – une approche globale de l’accessibilité

Publié le par hibiscus

Moderna Museet est une institution nationale et en tant que telle doit suivre les directives décidées par le gouvernement dans un projet de loi intitulé « Les patients sont aussi des citoyens – un plan d’action nationale pour une politique de l’handicap » datant déjà de 1999/2000. (Pour ceux qui comprennent le suédois, voici le lien vers le document pdf en question.)

Au niveau du musée, il est donc actuel d’établir une politique d’action pour permettre à tous, public et personnel, de participer aux activités du musée qu’ils soient handicapés d’une façon ou d’une autre ou non.


Pour le public, on propose d’ors et déjà des visites guidées pour les personnes aux facultés cognitives réduites, pour les mal-entendants et pour les mal-voyants. Il y a des toilettes pour handicapés, bien sûr et des ascenseurs entre les étages.


Pour le personnel, il y a aussi des toilettes pour handicapés et des montes-charges ou ascenseurs à proximité des escaliers
.

Mais ça ne suffit pas.


Le but de rendre le musée accessible à tous est de trouver des solutions valables pour tous, de développer de nouvelles méthodes pour attirer un public plus large et de nouveaux outils pour mieux l’orienter dans le musée, d’où un travail constant sur les panneaux de signalisation et les textes présentant les œuvres du musée.


Il n’y a donc pas que l’accès aux locaux qu’il faut améliorer, mais aussi l’accueil et l’accès à la connaissance. Et les solutions adoptées doivent être générales et insérées dans le musée comme une partie intégrantes de ses activités. Cette politique d’accès doit aussi être coordonnée aux autres politiques du musée qui visent l’égalité entre les sexes, la diversité ethnique, l’environnement du lieu de travail et la formation professionnelle continue.


Toutes les expositions et la plupart des activités du musées sont créées en tant que projets, intégrant différentes personnes de différentes sections et ayant leur propre budget. Le but est d’intégrer cette politique d’accès à tous les projets, budget compris. C’est-à-dire qu’on n’aura pas droit à plus d’argent parce qu’on travaillera sur un plan plus tourné vers les handicapés. Cette vision doit désormais faire partie intégrante de tous les projets.


On peut bien sûr avoir recours aux services d’entreprises spécialisées dans certains domaines, comme Design för alla, qui produit des objets faciles d’utilisation, ou Centrum för Lättläst, qui re-rédige des textes pour les rendre plus facilement lisibles. Mais il est aussi prévu l'an prochain de former une partie du personnel pour avoir des compétences spécialisées « dans la maison ».

C’est un projet ambitieux, bien sûr, aux yeux de certains peut-être impossible, voire utopique, mais la vérité est que, plus on vise haut, plus on a de chances de s’approcher du but. Ceux qui ne voient que des problèmes et des difficultés dans ce processus devraient au contraire penser que ces améliorations seront bénéfiques à tous, pas seulement aux handicapés.



Commentaire de : Deline
Le dimanche 28 octobre 2007 à 21:10
BRAVO ! (vive la suède)

Commentaire de :  hibiscus
Le dimanche 28 octobre 2007 à 23:27
@ Deline : Il y a encore des progrès à faire. Dans un prochain article, je donnerai un exemple plus concret de ce qui est en train de se faire.

Commentaire de : Deline
Le lundi 29 octobre 2007 à 21:48
Au Louvre, ils font des visites pour malvoyants...ils ont le droit de toucher les sculptures !! C'est po juste !! Moi, j'ai pas le droit ;-)

Commentaire de : hibiscus
Le lundi 29 octobre 2007 à 22:20
@ Deline : Au Moderna aussi, mais ils ont quand même des gants. Ils ont aussi fait une copie du grand collage "Apollon" de Matisse pour qu'ils puisent sentir les formes.

Commentaire de : Deline
Le mercredi 31 octobre 2007 à 21:58
Je connaissais pas ce tableau...il est sympa !!

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article