Terre vivante

Publié le par hibiscus

J’ai découvert ce centre écologique situé à Mens, dans l’Isère, au cours de mes vacances d’été.


Le centre est ouvert du 28 avril au 21 octobre cette année, de 10h à 18h, et jusqu’à 19h en juillet et août.



Pique-nique fleuri

Nous sommes arrivés en milieu de journée, donc nous avons commencé par manger. Au Panier à pique-nique, nous avons acheté des salades de crudités, de quinoa, des tartines chaudes et des gâteaux pour le dessert. Les plats sont décorés de fleurs comestibles. C’est la première fois que je goûtais à des capucines ou des œillets : pas mauvais du tout ! :-)


Pour pique-niquer, nous nous sommes installés au Royaume des enfants. Mon neveu a bien aimé se promener dans le tunnel en osier, courir autour des arbres, jouer avec l’herbe séche qui jonchait le sol.


Habitat écologique

Rassasiés, nous avons ensuite visité une exposition sur l’isolation écologique thermique et phonique, où divers matériaux de construction sont passés en revus et jugés en fonction de leurs avantages et inconvénients.


« Un [néga]watt, c’est un watt économisé, puisqu’on n'a pas eu besoin de le produire. »

Juste à côté est situé la maison des « négawatts », dans laquelle est expliqué comment réduire notre consommation électrique. Éteindre les lumières quand on quitte une pièce, utiliser les couvercles des casseroles quand on fait la cuisine, changer ses ampoules traditionelles contre des lampes fluocompactes etc, sont des actes simples.


Énergies renouvelables et eau

Nous avons ensuite vu une exposition sur les énergies renouvelables et sur l’état de l’eau sur la planète. Le coton est par exemple remis en question puisque sa culture – rarement écologique - consomme beaucoup d’eau et qu’il provient, pour des raisons économiques, en majorité des pays en voie de développement. Une solution alternative pour l’Europe serait la culture du chanvre, que l’on pratiquait autrefois, mais la possibilité de l’utiliser à d’autres fins ralentit malheureusement sa réintroduction ...


Jardin bio

Après les expositions, nous nous sommes promenés dans des jardins très instructifs. Là, on apprend comment faire des engrais verts, les avantages de la rotation des cultures, comment protéger – écologiquement s’entend ! – ses plantations des rongeurs et de diverses maladies, quelles plantes sont avides d’eau ou plus sobres.


Le potager ornemantal est ordonné en couleurs : bleu, rouge, blanc, jaune.


Il est aussi donné des conseils pour créer un jardin, surélevé, pour les enfants, les gens qui ont mal au dos ou les handicapés en fauteuil roulant.


Le jardin de la biodiversité est un havre de paix où se côtoient légumes, fleurs et plantes aromatiques. J’ai bien aimé le fait de pouvoir faire des branches d’un arbre deux fenêtres ouvertes sur l’extérieur. L’art du jardinage n’est en effet pas que le fait de cultiver et de récolter, mais aussi des créer des espaces en plein-air, plus ou moins fermés. Et l’humour y est bien sûr bienvenu !


Nous avons fini notre visite, longues de plusieurs heures, par une dernière promenade dans le jardin des cinq élements et par un petit tour de l’éco-boutique – pleines de livres intéressants approfondir les thèmes abordés dans les différentes expositions et autres produits écologiques : c’est là où j’ai acheté entre autres des noix de lavage et une pierre d’alun.



Site internet

Je vous recommande aussi la visite du site internet http://www.terrevivante.org/ de Terre vivante qui contient entre autres des fiches-ressources riches d’informations. Vous y trouverez aussi les dernières actualités sur le centre, de même que les horaires d’ouvertures, le prix des billets etc.




Commentaire de : Deline
Le dimanche 19 août 2007 à 20:20
Mon seul regrès : il n'y avait pas leurs lasagnes végétariennes...c'était tellement bon !

Commentaire de :  hibiscus
Le dimanche 19 août 2007 à 20:29
@ Deline : Il faudra y retourner. ;-) Ah oui, non, c'est vrai, ils ne servent plus de plats chauds, à part les tartines. Dommage ...

Commentaire de : vic
Le lundi 20 août 2007 à 09:47
éteindre la lumière en sortant d'une pièce ... j'arrête pas d'expliquer ça à mon sambo et ses enfants ... les suédois manifestement n'ont pas ce réflex car l'électricité coutait très peu chère avant et donc personne ne prenait la peine d'éteindre en partant ... c'est ce qu'on m'a expliqué du moins!

Commentaire de : hibiscus
Le lundi 20 août 2007 à 10:17
@ vic : Mon sambo est un peu pareil : il laisse toute le temps la lumière dans la cuisine sous prétexte que ce sont des néons et que ca consomme moins ...

Publié dans Éco-logiquement

Commenter cet article