Gare aux vélos !

Publié le par hibiscus

Stockholm n’est pas Amsterdam mais presque. La capitale suédoise a un réseau de pistes cyclables qui s’est bien développé ces dernières années. Et avec le retour de la belle saison, les vélos sont foison. Certains pédalent même toute l’année. Mais ce n’est pas sans danger.

Certaines pistes cyclables sont coincées entre deux files de voitures, au milieu de la rue, ou entre une file de voiture et la file de stationnement – attention aux portières qui s’ouvrent sans crier garde … – ou encore entre une file de voiture et le trottoir – et quand une voiture s’est garée sur la piste cyclable, il faut faire du slalom. Pour les cyclistes, il est vraiment recommandé d’avoir un casque, vu les conditons de circulation. On peut dire ce que l’on veut de leur esthétique, mais ça en a sauvé plus d’un, croyez-moi.*


D’autres pistes cyclables côtoient les voies piétonnes, et c’est là où ça devient dangereux pour les piétons.

Règle numéro 1 :
NE JAMAIS marcher sur un piste cyclable. Les cyclistes freinent rarement à l’encontre d’un piéton, klaxonnent et vous engueulent. Même si vous ne comprenez rien au suédois, au ton, vous comprenez facilement qu’ils sont en colère. Surtout si vous arrivez à distinguer le mot ”faaan”.

Règle numéro 2 : Regardez bien avant de traverser une piste cyclable. Les vélos n’ont de feux rouges que quand ils croisent une voie trafiquée de voitures. Ils peuvent débouler de n’importe où sans prévenir.

Là où je m’énerve, c’est quand les cyclistes empruntent les voies piétonnes ou les trottoirs ! Je ne conduis pas de voiture, je ne fais pas de vélo, je n’utilise que les transports en commun et mes jambes. Des fois, j’ai vraiment l’impression que l’espace réservé aux piétons rétrécit de plus en plus, et je me sens devenir de plus en plus petite. Autrement dit, le trottoir n’est pas toujours aussi sûr qu’on le croit.

* Pour les suédophones, deux articles décrivant la vie actuelle de deux hommes victimes d’accident de vélos – sans casque. L’un des deux avait fait des études de haut niveau mais ne se souvient absolument de rien et est de retour sur les banc de l’école primaire pour réapprendre à lire, écrire et compter ... C’est promis, le jour où je m’achète un vélo, j’achète un casque en même temps !



Commentaire de : Dominique
Le samedi 30 juin 2007 à 09:20
Qu'on est loin de Tournai, où dans le centre-ville les pistes cyclables sont pratiquement absentes...
P.-S.: On crie GARE...

Commentaire de : Phil de Nybro
Le samedi 30 juin 2007 à 10:21
Comme quoi les cyclistes se conduisent aussi comme des cochons à l'égard des usager plus faibles. Tout le monde en voiture et on en parle plus.

Commentaire de :  hibiscus
Le samedi 30 juin 2007 à 13:05
@ Phil : Ah non ! Pas encore plus de voitures !

Commentaire de : deline
Le samedi 30 juin 2007 à 16:42
Ben en France, y'a des pistes cyclables mais les cyclistes préfèrent rouler sur la route. Et quand il n'y a pas de pistes cyclables, ils roulents sur le troittoir et t'engueulent pour passer alors que t'es tranquillement en train de marcher à l'endroit où tu dois être. La connerie est décidement sans frontière !

Commentaire de : hibiscus
Le samedi 30 juin 2007 à 17:52
C'est vraiment bizarre comme, à partir du moment où on est au volant du voiture ou sur un vélo ou sur une moto, les gens se croient (presque) tout permis...

Commentaire de : NuAndA
Le samedi 30 juin 2007 à 19:15
c'est clair que c'est super agréable Stockholm en vélo. J'ai testé il y a quelques semaines, un week end où il faisait super beau, mais comme tu dis faut faire gaffe. J'avoue que si vous avez entendu un "dégage connard" aux alentours de Gamla Stan, prononcé par une greluche avec un joli casque bleu, c'était peut-être moi. En tout cas, autant j'avais vraiment une tête de champignon avec ce casque, autant vu toute la circulation et les pièges de la route, j'étais bien contente de l'avoir..

Publié dans Société

Commenter cet article