Ma pire expérience culinaire

Publié le par hibiscus

Ceci est ma première participation à la rédac’ du mois. Je m’excuse pour le retard, mais je me suis décidée à écrire sur ce sujet aujourd’hui même, le 15 mars, après avoir lu les contributions des autres bloggeurs que vous pouvez lire en cliquant sur les liens suivants : Aurélie V, Hervé, Fred, Bergere, Ervalena, René, Bertrand, Isabelle, Nathalie, Jojo, Aurélie N, Jean-Marc, bv, bluelulie.


Le sujet n’est pas si simple que ça pour moi qui suis gourmande (même si je me restreind, Montignac oblige) ET gourmet. Je suis aussi très curieuse de nature, donc je goûte à peu près à tout ce qu’on me présente. Même les repas du midi à la cantine, du temps où j’allais à l’école, je n’ai jamais vraiment râlé. Je n’ai pas de souvenirs traumatisants.

Ah si, je me souviens d’une fois où je n’aimais pas trop le plat (je ne sais plus ce que c’était ... de la brandade de morue peut-être ?) et comme la dame de la cantine était trés sévère et ne nous laisser pas sortir avant qu’on ait fini nos assiettes, je lui avais demandé de ne pas trop m’en mettre. Ce qu’elle avait respecté. Mais sitôt que j’avais fini mon assiette, non sans difficulté, ne voilà-t-il pas qu’elle vient m’en remettre une plâtrée alors que je ne lui avais rien demandé. Y’a vraiment des gens sadiques ...

J’ai appris à cuisiner sur le tard, en Suède. Mais avant, je pouvais quand même faire cuire des pâtes, des œufs, du riz, faire réchauffer une poêlée surgelée ... Je montrais des talents un peu plus avancés dans le domaine de la pâtisserie : à la maison, j’étais la spécialistes des meringues et des puddings (faits avec du pain rassi, des œufs, du lait et des raisins secs, le tout recouvert de caramel).

J’ai bien sûr eu quelques mésaventures en cuisine depuis mon éveil culinaire : pour exemple, mon essai (datant du week-end dernier) de crêpes à base de farine de soja ... ; le pain que j’ai fait à Noël que je n’ai jamais osé mettre sur la table ... ; mes premières pannacotta révélaient que j’avais mal délayé la gélatine ...

S’il y a un plat que je n’aime pas, et ce depuis toute petite, c’est le petit salé, le problème étant les lentilles. Ma chère maman – qui cuisine très bien par ailleurs – croyait peut-être que c’était un caprice d’enfant et j’étais obligée de manger à chaque fois qu’elle en faisait, mais j’essayais d’obtenir un peu plus de pommes de terre et de viande que de lentilles. Le pire dans l’histoire, c’est que les restes étaient souvent mixés pour en faire une soupe le lendemain ... :-( Les années passant et mon dégoût de ce plat restant, il est apparu qu’il n’était point question de caprice et j’y échappe donc maintenant. Mais j’ai appris à aimer les lentilles, en commençant par les lentilles corail, puis les lentilles vertes. Les lentilles du Puy sont difficiles à trouver ici, donc je ne peux pas dire si j’arriverais à en manger de nouveau. Il est possible qu’il y ait un petit traumatisme là, mais pas des plus handicappants. ;-)

Donc, des expériences culinaires abominables, non, je ne peux pas dire que j'en ai eu. Pas encore en tout cas. Mais j'ai encore toute la vie devant moi ! :-D



Commentaire de :  Yang
Le vendredi 16 mars 2007 à 16:49
En tout cas je veux bien servir de cobaye à tes tests culinaires ! J'en ai de très bons souvenirs ! Jättegott ! :D C'est pas si mauvais que ca je trouve les lentilles, mais c'est vrai que je n'en mange pas tous les matins...

Commentaire de :  hibiscus
Le vendredi 16 mars 2007 à 16:53
@ Yang : La prochaine fois que tu viens, je te fais des sushis. :-)

Commentaire de :  Marie
Le vendredi 16 mars 2007 à 19:56
Sushis??? Qui a dit sushi? Tu ressembles à quoi Yang? Tu crois que je pourrais me faire passer pour toi chez hibiscus?
Quelle cruauté cette femme de la cantine tout de même... Elle mériterait bien que tu lui envoies une jolie boîte de surströmming en souvenir du bon vieux temps.

Commentaire de : Deline
Le vendredi 16 mars 2007 à 22:25
Miam, le petit salé...ça me manque ;-) Tiens, j'ai eu la même dame de la cantine que toi, moi c'était avec la blanquette de veau je crois...et je n'aime toujours pas...

Commentaire de :  hibiscus
Le samedi 17 mars 2007 à 02:01
@ Marie : J'ai bien peur que tu ne puisses pas te faire passer pour Yang. ;-) Bonne idée d'envoyer du surströmming, ;-) mais je ne suis même pas sûre qu'elle soit encore en vie...
@ Deline : Tu te souviens qu'elle était notre voisine en plus ? :-( Qui se plaignait que nos chats grimpaient sur sa voiture et laissaient des traces de pattes ? ...

Commentaire de : bergere
Le samedi 17 mars 2007 à 08:29
Ciao e benvenuto, Moi qui mangeais de tout y a un truc que j' ai jamais compris c' est lorsque mes parents m' ont oblige a finir un plat de choux de bruxelle... Je suis restee presque 2 heures devant le plat et me rendant compte que je ne pourrais pas aller me coucher avant d'avoir fini, j'ai manger les choux froids... beurk ma deuxieme experience traumatisante ;-) Je n' ai pas eu le meme courage que toi a savoir m' entrainer a aimer les chou de bruxelle, si un jour je me trouve confrontee a eux je les mangerais mais de la a apprendre a les aimer (comme toi les lentilles) faut pas pousser meme dans les orties Baci et a bientot

Commentaire de :  hibiscus
Le samedi 17 mars 2007 à 12:29
@ bergere : Oui, les choux de bruxelles peuvent provoquer des traumatismes, surtout froids ... Moi je les aime bien chauds. D'un autre côté, c'est pas tous les jours qu'on mange des choux de bruxelles ou des lentilles du Puy, alors on s'en sort quand même bien. :-)

Commentaire de :  Phil de Nybro
Le dimanche 18 mars 2007 à 12:56
le choux de bruxelle, c'est comme le champignon de pari, le gratin dauphinoi, le jambon de parme, c'est tout de suite plus appétissant si on utilise les majuscules et les "s" .... ;-p ;-p ;-p

Commentaire de :  Laurent
Le dimanche 18 mars 2007 à 16:04
en effet, c'est bien moi qu'il faut contacter pour la rédac' du moi... peux tu m'envoyer un email à l'adresse que je viens de mettre en informations... comme ça tu sera prévenu du prochain sujet en meme temps que tout le monde et on pourra te mettre en lien :-)

Commentaire de : hibiscus
Le dimanche 18 mars 2007 à 17:17
@ Phil de Nybro : Sauf erreur de ma part, Parme ne prend pas d's ... ;-)
@ Laurent : Alors je t'envois un mail. :-)

Commentaire de :  vic
Le lundi 19 mars 2007 à 09:49
les dames de la cantine de notre génération n'étaient pas tendre ... elles devaient être obligées de tout faire goûter aux enfants ... je me souviens de la langue de boeuf avec un certain dégoût j'avoue ...

Commentaire de : hibiscus
Le lundi 19 mars 2007 à 15:39
@ vic : Je n'ai jamais eu de langue de boeuf à la cantine. C'était au contraire une spécialité de ma grand-mère et j'adore ca ! :-)

Publié dans La rédac' du mois

Commenter cet article