5-4-3-2-1, c’est parti !

Publié le par hibiscus

Voici un petit exercice – plus difficile qu’il n’y paraît – que Fred m’a envoyé.


5 choses que vous aimez dans votre nouveau pays

Tout d’abord, mon « sambo » (1), bien évidemment, sinon je ne serais pas là. À l’époque où je l’ai rencontré, je planifiais d’aller étudier l’histoire de l’art au Mexique, c’est vous dire ! :-D

La nature (2) : le ciel, le soleil, l’eau, l’explosion du printemps, la douceur de l’été, les couleurs éclatantes de l’automne, la rigueur de l’hiver (quand il l’est ..) J’adore la neige : quand elle est blanche, elle éclaire les nuits hivernales, elle arrondit les angles, elle assourdit les bruits.

Le fait que les Suédois fassent énormément confiance (3). Je l’ai remarqué déjà à l’université, où les étudiants sont traîtés comme des adultes qui savent prendre leurs responsabilités (il y en a qui ne le font pas, mais c’est un autre histoire). Puis quand j’ai décroché mon premier boulot comme prof de français pour adultes malgré que je n’ai aucune formation pédagogique. Et quand j’ai décroché mes boulots d’été comme guide dans les châteaux de Gripsholm et de Drottningholm : on n’a jamais contrôlé mes connaissances en anglais et en français. Même si on ne se sent peut-être pas toujours à la hauteur, qu’on a un peu (beaucoup même !) le trac, on apprend à faire le meilleur de la situation et on développe des qualités et des compétences qu’on ne se connaissait pas.

La place faite à l’initiative personnelle (4). Avec la confiance presque illimitée des Suédois, ça renforce énormément la confiance qu’on a en soi-même. Et ce peut-être grâce à leur « hiérarchie » à l’horizontale. Franchement, je me demande où j’en serais maintenant, si j’étais restée en France, à obéir aux ordres du chef et ne pas oser faire quoique ce soit sans en demander la permission ...

Stockholm (5) est vraiment une ville magnifique, été comme hiver, printemps comme automne !


4 choses qui vous manquent de votre ancien pays

Ma famille bien sûr, et les chats (1). Même si l’une d’entre elle nous a quitté, un autre est arrivé et j’ai hâte de faire sa connaissance un de ces jours ! La naissance de mon neveu, le décès de mon arrière-grand-mère, les fêtes de Noël en famille, c’est là qu’on sent vraiment la distance. Sinon, pour les relations quotidiennes (ou presque), il y a les mails et le téléphone et ça facilite pas mal les choses.

Les supermarchés bio (2). On trouve bien quelque produits bio en supermarché. Il y aussi les « hälsobutiker » mais c’est quand même pas vraiment pareil. Heureusement que je reçois mon « ekolådan » une fois par semaine ! :-)

Les magasins de vêtements (3) avec des modes plus variées qu’ici. Franchement : H&M, Lindex, KappAhl, pour moi, c’est kifkif. Indiska met un peu de touche « ethnique » mais c’est tout. C’est un peu trop uniforme quoi. Peut-être une conséquence de la « jäntelagen » (ne pas croire qu’on est quelqu’un de spécial). À chaque fois que je vais en vacances en France, vous pouvez être sûrs que j’en reviens avec de nouveaux vêtements. Et les gens ici remarquent tout de suite que ce n’est pas suédois. Quand je serais riche, je m’habillerais exclusivement chez KUS et Gudrun Sjödén. :-D

Les fruits de mer (4). J’en ai eu une envie soudaine hier, lors d’une conversation avec une collègue. Je parlais d’huîtres, de crevettes roses, de crevettes grises, de moules, de bulots, de palourdes etc ... et de pain de seigle tartiné de beurre salé ! ...............


3 choses qui vous énervent un peu (ou beaucoup) dans votre nouveau pays

Les gens qui ne font pas – plus – la queue (1) : les traditions se perdent ... Dans un pays où on est habitué à voir des Suédois très disciplinés faire la queue sans broncher, ça dérange vraiment quand certains ont le culot de passer devant tout le monde.

La « slask » (2) : de la neige sale, mélangée de gravier, de sable, de pollution, qui fond, qui éclabousse partout sitôt qu’on met le pied par terre. À chaque printemps, je rêve qu’une pluie diluvienne lave toute cette saleté. Malheureusement, la période de la « slask » est inévitable, c’est un passage obligé ...

Les gens qui rejettent toute responsabilité (3) sur les autres : l’état (la catastrophe du tsunami en 2004), la société (l’effet de serre, le changement climatique), les politiques (les impôts, les scandales), l’école (les parents n’ont pas à faire l’éducation des gosses), l’employeur (qui s’en met plein les poches au détriment des employés), les collègues (qui doivent s’occuper de la vaisselle nonchalemment déposée par d'autres dans l’évier) etc ... Les Suédois sont très forts pour se plaindre et accuser les autres de leurs malheurs. Le programme de radio "Ring P1" est très symptomatique de cela : beaucoup de plaintes, très peu de solutions.


2 choses qui vous surprennent (ou qui vous ont surpris jadis) dans votre nouveau pays

La « naïveté » des Suédois (1), certainement dûe à leur confiance illimitée en tout (même dans l’État, malgré les plaintes...). L’augmentation de la criminalité les surprend de jour en jour. « Quoi, comment peut-on me voler mon vélo (qui n’avait pas d’anti-vol) ? », « Quoi, je me suis fait roulé par quelqu’un qui se prétendait plombier et voulait contrôler les tuyaux de ma salle de bains ? », « Quoi, on s’est introduit dans mon appartement (pas fermé à clé) quand j’étais descendu 5 min à la buanderie ? » Et pourtant, ils ne perdent pas espoir : ils mettent bien en évidence les gants perdus sur les trottoirs, ils rendent les sacs oubliés dans les bus aux objets trouvés, ils sont toujours obligeants, ils sont généreux. Et je ne m’inquiète pas le moins du monde pour mon « ekolådan » qui reste sur le palier toute la journée jusqu’à ce que je rentre le soir à la maison. Personne n’oserait la prendre. Si ?... Non !...

Le tutoiement (2) : Qu’est ce que j’ai mis du temps à m’y faire ... Pas de monsieur, pas de madame non plus, encore moins de mademoiselle. Alors pour éviter le tutoiement, on trouve des formules impersonnelles, on évite d’appeler les gens par leur prénom ... On se complique vraiment la vie quoi. Et un beau jour, on se surprend à tutoyer un inconnu et on en rougit presque ! Même quand je rencontre quelqu’un pour la première fois, il me faut un petit moment avant d’utiliser une formule personnelle. Mais je me soigne ! :-D


1 chose dans votre nouveau pays qui vous manquerait terriblement s'il vous arrivait de repartir

Ma liberté ! Je me sens beaucoup plus libre ici en Suède qu’en France. Déjà le fait de parler une langue étrangère, ça m’a libéré de pas mal de tabous que je ressens même encore quand je parle français. J’ai appris à être plus expressive en suédois, à ne pas avoir peur de mes sentiments de la même manière qu’en français. Et puis au niveau des études, l’absence d’élitisme, au niveau boulot, l’absence – relative – de hiérarchie, ça libère enormément. C’est sûr, les voyages forment la jeunesse, mais je suis sûre à 100% que je m’épanouis beaucoup mieux ici que là-bas.

Je suis curieuse de voir les réponses de MeLu, NuAndA, Minimarie à Uppsala, Marie à Stockholm, et Steph et Vic à Göteborg ! ;-)



Commentaire de : Deline
Le dimanche 25 février 2007 à 12:44
Tu me fais une petite place dans ton appart' pour l'absence d'élitisme et de hiérarchie et la prise d'initiative personnelle et la grande confiance ?? Sinon, pour l'histoire du tutoyement ou du vouvoyement c'est pareil en France, on sait jamais ce qu'il faut faire...J'ai un copain qui n'y va pas par quatre chemins, si on le tutoie, il tutoie...mais ça peut être très mal pris ! Alors moi j'utilise beaucoup de formes impersonnelles...ça oblige à réfléchir et à éviter de parler pour ne rien dire...et après on va me dire que je suis timide...nan nan...on peut pas tout dire avec des formes impersonnelles c'est tout ;-)

Commentaire de : Minimarie
Le dimanche 25 février 2007 à 13:57
Merci de me refiler le bébé! Je ne me considère que "de passage" en Suède mais je vais m'y pencher quand même... =)

Commentaire de :  hibiscus
Le dimanche 25 février 2007 à 18:39
@ Deline : Il y aura toujours une petite place pour toi. Tu le sais bien ! :-)
@ Minimarie : Justement, ton point de vue peut être intéressant.

Commentaire de : vic
Le lundi 26 février 2007 à 08:44
elles sont super chouettes tes réponses ...

Commentaire de : hibiscusommentaire de : hibiscus

Le mardi 27 février 2007 à 09:02
@ vic : Merci ! :-)

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article