« Lussebullar »

Publié le par hibiscus

Ou « lussekatter » ou « saffransbröd ». (« Kärt barn har många namn » = L’enfant qui est aimé a plusieurs noms. ;-) )

« Lusse- » fait référence à Lucia (éventuellement aussi à Lucifer). « Bullar », ce sont des petits pains. Vous vous souvenez sûrement des « kanelbullar ». « Katter », ça veut dire « chats » et j’avoue que je ne vois pas le rapport ... :-S Et « saffransbröd », ça veut tout simplement dire « pain au saffran ».

C’est la pâtisserie de la Sainte-Lucie et des glöggfest.

Les « lussebullar » peuvent avoir des formes différentes : en forme de S simple ou de 2 S l’un dans l’autre (la forme la plus habituelle), de chien, de bébé en lange (« lindebarn »), ou tout simplement comme des petits pains ronds. On peut aussi en faire des tresses fourrées à la pâte d’amande.


Ingrédients pour environ 30 petits pains :
  • 100 g de beurre ou margarine
  • 5 dl de lait
  • 50 g de levure de boulanger
  • 250 g de fromage blanc égoutté
  • 1 g de safran
  • 1½ dl de sucre
  • ½ c. à c. de sel
  • environ 1.6 l de farine de blé
  • 1 œuf pour badigeonner
  • des raisins secs pour décorer


1.
Émiettez la levure dans une terrine.


2.
Faites chauffer le lait et le beurre jusqu'à 35-37 degrés, versez ce mélange sur la levure et délayez.


3.
Ajoutez le fromage blanc, le sucre, le safran et le sel.


4.
Versez la farine et travailler le tout jusqu'à obtention d'une pâte souple, qui ne coule plus aux doigts.


5.
Faites lever la pâte à couvert pendant 40 min.


6.
Travaillez de nouveau la pâte sur un plan de travail légèrement fariné. Divisez la pâte en 30 morceaux environs, roulez-les en longs boudins et formez des petits pains en forme de S. Déposez sur des plaques de four, sur du papier sulfurisé ou des feuilles silicone, et garnissez de raisins secs dans chaque boucle des S.


7.
Laissez lever à couvert pendant environ 30 min.


8.
En attendant mettez le four à 225 degrés.


9.
Badigeonnez les petits pains d'un oeuf battu. Faites cuire au milieu du four, pendant 5 à 8 min.


Cette année, pour ma glöggfest, j’avais fait la pâte des « lussebullar » la veille au soir, à froid. C’est à dire que j’avais fait la pâte sans chauffer le beurre et le lait. Je l’ai laissé lever toute la nuit dans le frigo et le lendemain, elle avait largement doublé de volume.

Commenter cet article