D’un musée à l’autre

Publié le par hibiscus

Comme je sais que mes lecteurs ne manquent pas de lire un seul de mes billets ;-), vous savez tous que j’ai commencé à travailler au Moderna museet (Musée National de l’art moderne, Moderna pour les intimes ;-) ) lundi 13 novembre – jour de chance ! :-)


Promenades du matin

Mes habitudes matinales ne changent pas beaucoup. Je prends le même bus qu’avant, vers 7h30, qui m’emmène directement à la gare centrale de Stockholm (sur la carte, la croix bleue).

Avant, quand je travaillais au Nationalmuseum (sur la carte, le chemin en bordeaux), je remontais la rue Klarabergsgatan (ça fait répétition, puisque « gata » veut dire « rue » mais bon ...) jusqu’à la place Sergel, puis Hamngatan, entre H&M/NK et Gallerian jusqu’au théâtre Dramaten. Là je tournais à gauche dans la rue Sibyllegatan où mon bureau se trouvait (la croix bordeaux). Ça me prenait environ 20 min.

Maintenant, je fais le même chemin (sur la carte, le chemin en vert) jusqu’à Hamngatan. Là, je tourne à droite et je traverse Kungsträdgården (« Le jardin du roi ») – où je peux admirer chaque jour Jakobskyrkan, une église d’un rouge magnifique – ...



...puis je longe le Grand Hôtel et le Nationalmuseum. De l’autre côté de l’eau, je vois le Palais Royal puis Gamla Stan. Je traverse le pont de Skeppsholmen puis je tourne à gauche pour suivre la berge (Norra Brobänken), puis à droite (Slupskjulsvägen, le « chemin des hangars à canots »). J’arrive alors à l’arrière (la croix verte) du Moderna (qui n’est pas seulement l’entrée du personnel du musée, les visiteurs peuvent aussi l’utiliser). Ça me prend environ 30 min.



Mon lieu de travail

À gauche de cette entrée, il y a un bâtiment à un étage (ancienne fabrique à canons). Le rez-de-chaussé a été réaménagé pour abriter la fonction administrative du musée ; j’en fais partie et c’est là que je travaille.

C’est aménagé en bureau paysager ; ça me change pas mal du Nationalmuseum, où je pouvais, si je voulais, fermer ma porte (mais je le faisais rarement). Maintenant, il n’y a pas de porte, seulement deux cloisons d’environ 1,50 m de haut qui me séparent de mes voisines et des étagères le long d’un couloir qui marquent l’ « entrée » de mon bureau.

Au Nationalmuseum, j’avais un ordinateur portable qui mettait 15 min tous les matins à se mettre en marche... Maintenant, j’ai un bel ordinateur (qui se met en marche en un rien de temps) avec grand écran et clavier à touches assez plates. J’ai aussi un téléphone et une ligne directe (je n’avais même pas de prise téléphone dans mon bureau du Nationalmuseum). Côté ameublement, deux étagères dont les parties inférieures peuvent être fermées à clé et un un petit meuble – aussi verrouillable – sur roulettes, sous ma table.


Au cours de ma première semaine, tout le monde a été aux petits soins pour me procurer tout ce dont j’ai besoin : mot de passe pour l’ordinateur et différents programmes, agrafeuses, scotch, ciseaux, perforateur, cahiers, crayons, post-its etc ... J'ai aussi une carte passe-partout pendant à un ruban portant le logo du musée. (Je n'avais pas eu le droit à un tel ruban au Nationalmuseum ...)





Les pauses-café et déjeuner

Les seules véritables pièces de ce bâtiment, avec baies vitrées et portes, sont les salles de réunions et la cuisine. Ces pièces sont très bien insonorisées de manière à ce que les gens qui travaillent, qui sont en réunion ou qui mangent ne se gênent pas les uns les autres.

La cuisine donne sur l’eau, avec vue sur le Vasamuseet et le Nordiska museet : on fait pire ! ;-) Quelque soit le temps, j’aime cette vue !

Par contre, je vais être méchante, mais je suis sûre que c’est un homme qui a dessiné la cuisine. Qui aurait sinon l’idée de prévoir des étagères pour les verres et les tasses à environ 2 mètres de haut ??? Je fait 1,64 m et je suis obligée de me mettre sur la pointe des pieds et tendre le bras au maximum pour attraper une tasse et je ne réussis que si elle est au bord de l’étagère ...

À part ça, la cuisine est vraiment une pièce agréable. Au cours des pauses-déjeuner, ma collègue la plus proche et moi prenons nos tricots et faisons quelques rangs, histoire de nous relaxer un peu. :-)


Access-projekt

Mes collègues les plus proches sont deux archivistes. Nous sommes donc 3 archivistes pour le musée et c’est assez exceptionnel. Mais il faut mentioner que l’archiviste « en chef », qui a un CDI, n’est archiviste qu’à 50 %. Le reste du temps, elle s’occupe d’enregistrer le courrier du musée. L’autre archiviste et moi-même ne sommes qu’employées en CDD, grâce à un investissement (qui s’appelle Access-projekt) que l’État fait pour améliorer l’accès aux collections muséales, archivistiques etc. du pays. C’est donc l’État qui paye nos salaires ... non-négociables. :-( Mais dans ce cas précis, je suis persuadée que l’expérience professionnelle que je vais acquérir vaut le coût. D’autant qu’on va essayer de prolonger mon contrat de 6 mois. Il y a donc de fortes chances que je reste au Moderna un an et demi ! :-)


Mes collègues

Comme dans la plupart des musées, et pas mal d’institutions culturelles, la majorité des employés du musée sont des femmes : un peu plus de 60 % d’après le rapport annuel de 2005 du musée. Par contre, je crois que l’âge moyen est plus bas que celui du Nationalmuseum : 41 ans d’après le même rapport. Les hommes, dans un musée, sont souvent chefs, techniciens ou informaticiens.

Pour le moment (et j’espère que ça va continuer), je trouve mes collègues très sympas. Comme au Nationalmuseum, les discussions au cours des pauses sont toujours intéressantes, qu’on parle politique, travaux manuels, littérature, cuisine ou voyage.


Sans compter les comptes-rendus hebdomadaires de mon Journal, ceci est mon 100ème billet ! :-)




Commentaire de : marion
Le dimanche 19 novembre 2006 à 22:23
Toutes mes félicitations pour ton 100eme billet ! J'aime beaucoup ton blog, il m'apporte vraiment beaucoup de choses ! Bonne continuation ... !

Commentaire de : gici
Le lundi 20 novembre 2006 à 10:01
petit à petit l'hibiscus élargit son nid, etend ses racines, prend ses aises, grandit dans la faune, infectée de moustiques et autres prédateurs avides et sans scrupules!!
oups! j'en rajoute là lol!!

Commentaire de : Gryningen
Le lundi 20 novembre 2006 à 14:26
Chanceuse, va!

Moi, avec le diplome d'archiviste film, ayant écrit une part de mon mémoire de DESS sur le Moderna (Klüver, Hultén, Wibom, Geber), ils n'ont même pas voulu me rencontrer pour le poste que tu as décroché... Je n'ai pas le profil "histoire de l'art" qu'ils recherchaient, mais bon, au moins, j'avais été en contact avec l'objet d'étude en question.

J'ai beaucoup aimé le bon goût de Pontus (dont je détiens un courrier qu'il m'avait adressé il y a 3 ans) de nous quitter dans la nuit ayant suivi ma soutenance de Master Professionnel ;)

Si tu es gentille, je te donnerai une photocopie de son autographe (que tu dois croiser très souvent dans ton quotidien)...

A bientôt avec ze glögg de la mort et les lussekatter :D

/Det Svenska filmarvets specialist

Commentaire de : Deline
Le lundi 20 novembre 2006 à 18:54
Bureau paysager ?? Que c'est poetique la langue suédoise. Nous, on appelle ça "open space" ils ont même pas eu le courage de le traduire en français !! ;-)

Commentaire de : hibiscus
Le lundi 20 novembre 2006 à 22:03
@ marion : Merci ! :-D

@ gici : Oui, petit à petit, je suis en train de faire mon trou. Et je m'y plais ! :-)

@ Gryningen : Ah ! pour une fois que c'est pas moi qui pense : "Mais pourquoi j'ai pas décroché ce boulot ?..." Je n'ai malheureusement pas eu la chance de rencontrer Pontus Hultén ... Félicitations pour ton master ! :-D

@ Deline : C'est vrai ? Pourtant, c'est le terme que j'ai trouvé en "googlant" sur des sites francais pour correspondre au terme suédois ("kontorslandskap"). J'ai aussi trouvé "landscape office" en anglais. Mais "open space" est quand même plus adéquat je trouve. On aurait quand même pu le traduire par "espace ouvert" non ? ;-)

Commentaire de : Deline
Le mardi 21 novembre 2006 à 16:12
Peut-être qu'ils se disent que les français sont assez cons pour pas comprendre ce que ça veut dire ;-)

Commentaire de : marieaaahaaa
Le mardi 5 décembre 2006 à 18:23
coucou hibiscus... j ai pris connaissance de ton blog grâce au forum sur la suède... ton blog est hyper attractif en ts cas et je trouve ça fantastique que tu aies pu trouver un emploi là-bas! en fait je suis étudiante en 3ème année a scpo grenoble et je m'apprête à rentrer en master de Direction de Projets Culturels... avant les stages obligatoires je désire réellemeent effectuer un stage cet été, en Suède parce que j adore ce pays! et j'avais justement pensé au Musée d'Art Moderne... tu penses que tu pourrais en parler aux personnes responsables des stages? tu peux me répondre sur mon mail perso: marie.angleys@gmail.com... en tous cas merci beaucoup pour ta réponse, et merci pour ton blog, on a l impression de se promener avec toi...
Marie

 

 

 

Publié dans Au travail

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article