« Trädgårdsdags »

Publié le par hibiscus

Je fais ici référence à une émission de radio qui passe sur P1 [prononcez : pé- ètt], la première chaîne de la radio publique suédoise. En gros, ça veut dire qu’il est l’heure de jardiner. Je vous invite donc sur mon balcon, où j’ai aujourd’hui rempoté toutes mes plantes vertes.


1ère opération : la taille

Il y a environ un mois, j’avais taillé toutes mes plantes d’intérieur. En tout cas, celles qui en avait besoin, c’est-à-dire surtout mes hibiscus, pour leur redonner de la vigueur après un long hiver passé dans un appartement sec et chaud. Pour répondre à Fred, ;-) voici comment je fais (je ne suis que les instructions d’un bouquin de jardinage) : je coupe, à l’aide d’un sécateur et en biais, juste au-dessus d’une feuille ou d’une nouvelle pousse. Il faut le faire après l’hiver, quand les plantes reprennent de l’activité. C’était un peu dommage, parce qu’il y un mois, mes hibiscus commençaient à faire des boutons, mais bon, ça va revenir. Et je préfère le faire avant de les rempoter, parce que c’est plus facile de rempoter quand il y a moins de branches et de feuilles. Par contre, il faut toujours laisser les plantes récupérer de leur taille avant de les rempoter. Faire les deux en même temps, ça les perturbe trop.


2ème opération : le rempotage

Donc, aujourd’hui, c’était l’opération « rempotage ». Je suis allée chercher du compost (fait à partir de nos déchets alimentaires) dont je me sers comme engrais en mélangeant avec du terreau : 1 volume de compost pour 5 volumes de terreau. Pas plus de compost, sinon, les plantes ne supportent pas. (J’ai perdu des hibiscus comme ça, la première fois que j’ai utilisé ce compost. :-( )

On a profite évidemment pour supprimer un peu de racines (qui ont drôlement poussé depuis l’an dernier !) et pour éventuellemt changer de pot, de préférence en plus grand.


3ème opération : la douche

Après, c’était l’opération « douche ». J’ai mis toutes les plantes fraîchement rempotées dans la douche, et je les ai arrosées d’eau froide, comme s’il pleuvait. D’une part, ça les débarrasse de la poussière, d’autre part, ça les arrose en même temps que le trop-plein d’eau s’écoule. Je les ai laissées dans la douche un bon moment à égoutter, pendant que je rinçais tous mes pots de fleurs, en plastique et en terre. (Je comprends pas pourquoi je garde autant de pots, mais je ne peux pas me résigner à les jeter. Même les plus petits tout riquiqui : « On ne sait jamais, ça pourrait me servir un jour » [roulement d’yeux]...)


Les plaisirs du balcon

Puis j’ai fait le ménage sur le balcon, passé l’aspirateur et fait du rangement pour débarrasser un peu. Bientôt, il fera assez chaud pour qu’on puisse prendre le petit déjeuner sur le balcon et il faut de la place pour une table et deux chaises. Déjà aujourd’hui, c’était bien agréable de « jardiner » sur le balcon, surtout quand le soleil brillait à travers les vitres. (On a un balcon-véranda, « inglassad ».)


Le mois prochain, nous allons acheter des fleurs que l’on plantera dans des jardinières, que l’on mettra sur les étagères en terrasse, construites spécialement à cet effet, de nos propres mains (plus celles du père de mon sambo ;-) ). Et ce sera encore plus agréable de s’asseoir sur le balcon ! :-) Je planterais même peut-être quelques graines d’herbes aromatiques.


Inutile de vous dire que le jour où on achètera une maison, ce sera avec un jardin ! :-)




Publié dans Loisirs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article