Le mot de la semaine : « julmat »

Publié le par hibiscus

Il paraît que ça fait longtemps que je n'ai pas parlé nourriture sur mon blog …


Il paraît aussi que je n'écris plus aussi souvent que d'habitude … La raison en est que, après 7 h passées devant un ordinateur au bureau, j'ai rarement l'envie de me remettre devant le mien à la maison. Et ce n'est malheureusement pas le nombre de sujets sur lesquels je voudrais écrire qui m'incite à m'y mettre ; c'est même plutôt le contraire : quand je pense à tous ces sujets, je suis complètement paralysée et je ne sais par lequel commencer. Donc pour le moment, je me contente d'un article hebdomadaire, pour ne perdre ni la main, ni mes fidèles lecteurs, que je sais nombreux, même si tous ne se manifestent pas. ;-)


Revenons à la première phrase de ce billet. Si vous fouillez un peu dans votre mémoire, je suis sûre que vous comprenez le mot de la semaine, et par conséquent, de quoi je vais vous entretenir ce soir. ;-)

« Jul », c'est Noël, bravo ! Et « mat », c'est la nourriture. Je vais donc vous parler de … la « nourriture de Noël » ! Ou plutôt des plats que j'ai prévus pour Noël. Car quand je reste en Suède pour Noël, j'ai l'habitude d'inviter la belle famille à dîner le 25 décembre (et le 1er janvier aussi). Nous fêtons Noël traditionnellement le 24 au soir chez les beaux-parents (de même que le réveillon du 31).

 


Pour le repas de Noël, je fais dans le traditionnel, car mon « sambo » et son frère ont dû mal avec les nouveautés. (Par contre, pour le Nouvel An, je peux innover tout à loisirs !) Donc, ma table de Noël (« julbord » [yulebourde], ett julbord, julbordet, julbord, julborden) suédoise de cette année se composera de :


  • « julskinka » [yulchineka] (1), de « jul » et « skinka » (= jambon - en skinka, skinkan, skinkor, skinkorna*) : l'indispensable jambon de Noël gratiné à la moutarde et piqué de clous de girofle ;

  • « köttbullar » [cheutebulare], de « kött » (= viande) et « bullar » (= boulettes - en köttbulle, köttbullen, köttbullar, köttbullarna) : les boulettes de viandes, que je me résous depuis quelques années à faire cuire au four, au lieu de les faire revenir au beurre dans une poêle. Je les fait par contre réchauffer à la poêle, dans du beurre, du vrai beurre !

  • « Janssons frestelse » [yansonesse frèssetèlse] = la « tentation de Jansson » : un gratin de pommes de terre émincées en allumettes, cuit au four, avec des oignons, de la crème et des anchois ;

  • « sillen » [silène] (2) (= hareng – en sill, sillen, sillar, sillarna) : les harengs marinés à toutes les sauces possibles et inimaginables. Cette année, je me suis décidée pour ne mettre sur la table que des harengs que j'ai préparés moi-même, pour éviter au maximum tous les additifs alimentaires rajoutés dans les harengs tout prêts. (Mais je ne vais quand même pas les pêcher moi-même ...) J'en préparerai trois sortes : une « au naturel » (avec un oignon et quelques grains de poivre), une à la moutarde et une aux airelles ;

  • « laxtårtan » [laxetauretane], de « lax » (= saumon) et « tårta » = (tarte – en laxtårta, laxtårtan, laxtårtor, laxtårtorna) (3) : une tarte froide au saumon, crevettes, œufs durs, avocats etc … qui est toujours meilleure le lendemain, bien qu'elle soit devenue un peu grise à cause de l'oxydation de l'avocat ;

  • « gubbröra » [gubereura], de « gubbe » (=bonhomme) et « röra » (= mélange – en gubbröra, gubbröran, gubbröror, gubbrörorna) : un mélange d'anchois, d' œufs dur et de crème fraîche, à tartiner sur du pain ;

  • « julbröd » [yulebreude], de « jul » et « bröd » (pain – ett julbröd, julbrödet, julbröd, julbröden) : un « pain de Noël » avec des noisettes et des fruits secs ;

  • « fruktkaka » [fruktekâka], de « frukt » (= fruit) et « kaka » (= gâteau – en fruktkaka, fruktkakan, fruktkakor, fruktkakorna) : un gâteau ou cake aux fruits secs. Ma belle-mère en fait un délicieux, tous les ans le même, plusieurs semaines avant Noël – délicieux ! Le mien sera différent dans le sens où il aura un petit goût de « glögg », de noix de coco et de cranberries (j'espère qu'il sera apprécié par mon sambo et son frangin …) et qu'il sera prêt du jour ;

  • « mandelknäck », de « mandel » (= amande) et « knäck » (= caramel – en mandelknäck, mandelknäcken, pas de pluriel) : des bonbons au caramel et aux amandes. Vous vous souvenez de ces bonbons qu'on suçait dans un coquillage en plastique que nous étions petits ? C'est le même principe-là : on prépare ces caramels dans des petits moules en papier qui ne sont pas toujours facile à décoller.



Et pour faire descendre tout ça :

  • de la « julöl » [ule-eule], de « jul » et « öl » (= bière, ett julöl, julölet, julöl, julölen) : de la bière de Noël ;

  • du « julmumma » [yulemuma] : un sorte de panaché de bière blonde et de porter (si j'en trouve encore au Systembolaget …) ;

  • du « julmust » [yulemussete] : une sorte de coca-cola typique de Noël (et Pâques aussi, mais ça s'appelle alors « påskmust ») en Suède ;

  • et du « snaps » [se prononce comme ça s'écrit, avec le -s à la fin] (=eau-de-vie) et de la vodka.



Pour préparer tout ça, j'ai quatre jours, et j'ai réparti les tâches de manière à ne pas avoir trop à faire chaque jour. Eh, je suis en vacances hein ! Et puis j'ai d'autres choses à faire comme : emballer les cadeaux de Noël et en envoyer quelques-uns en France. Et faire la grasse mat' ! :-)


1. Les lettres « sk » suivies des voyelles -e et -i ne se prononcent pas réellement [ch], mais les Suédois vous comprendrons quand même si vous utilisé ce son. C'est par exemple la manière dont les Finlandais le prononcent. C'est un son difficile à produire. Personnellement, cela m'a pris quelques années à le maîtriser. En comparaison avec le son [ch], où vous avez la pointe de la langue qui touche presque l'avant du palais, il faut que la langue touche presque l'arrière du palais pour prononcer le son [ske/ski].


2. Avec un -i- court, car suivi de deux consonantes, au contraire du -i- long , suivi d'une seule consonante, comme dans « sil » par exemple, qui veut dire « passoire ». C'est donc important de faire la différence. Si tout le monde n'aime pas les harengs, j'ai du mal à croire que quelqu'un puisse digérer une passoire. :-D


3. Oui, je sais, je vous ai appris, au cours de cet automne, que « tårta », c'est le gâteau et « paj », la tarte. Mais dans ce cas précis, cela ressemble plutôt à une tarte qu'à un gâteau. On dira que c'est l'exception qui confirme la règle. :-P


(* « skinkorna », ce sont aussi les fesses.)


NB : Pas de photos pour ce billet, puisque les plats ne sont pas encore prêts. Mais vous les aurez la semaine prochaine, c'est promis !

Publié dans Traditions suédoises

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vic 27/12/2008 15:37

joyeux noël avec un peu de retard car je rentre seulement maintenant en Suède!!! passe de bonnes fêtes!

Aurélia 23/12/2008 13:48

Merci pour ta réponse si rapide. C'est vrai, j'aurais du penser toute seule. J'ai bien envie d'essayer cette recette, mais je ne sais pas trop quoi faire pour remplacer le pain de Scanie...

hibiscus 23/12/2008 15:31



Est-ce qu'on trouve des biscuits "digestive" en France ? Je crois que ça pourrais remplacer. Ça n'aura pas vraiment le même goût, c'est sûr, mais ça doit marcher quand même. Ou du pain
"pumpernickel" peut-être ? Cette année, je vais essayer avec du pain noir finlandais. On verra ce que ça donne.



Aurélia 23/12/2008 13:00

Quel menu magnifique! On en a vraiment l'eau à la bouche et encore sans les photos! Alors, ensuite...Moi aussi la laxtartan me plait beaucoup, on pourra avoir la recette?God Jul!

hibiscus 23/12/2008 13:39



Si tu cliques sur le lien de "laxtårtan", tu trouveras la recette.



Melanie 23/12/2008 10:26

Ca a l'air vraiment super tout cela... meme si je ne suis pas fan des passoires... euh, je veux dire harengs ... En tout cas cela semble representer beaucoup de travail et demande indeniablement une certaine organisation. J'ai bien envie d'essayer quelques unes de tes recettes ! Et qu'as-tu prevu comme menu pour le Nouvel An ?A bientot et tres Joyeux Noel !

hibiscus 23/12/2008 13:39



Cela demande un peu d'organisation, mais l'avantage d'une "julbord" suédoise, c'est que presque tout peut se préparer à l'avance.
Je ne me suis pas encore penchée sur le menu du Nouvel An. Chaque chose en son temps.



Lily 22/12/2008 18:54

Moi aussi j'ai hâte de voir les photos -:)La laxtartan me tente beaucoup !

hibiscus 23/12/2008 13:37



J'espère que je penserais à prendre les photos avant que tout soit dévoré par mes invités...